Comment charmer son banquier pour obtenir un crédit hypothécaire ?

separator
séduire banquier convaincre crédit hypothécaire

Derrière cette question à l’apparence amusante se cache en réalité un sujet qui intéresse tout investisseur immobilier. Celle de l’acceptation de son dossier à la banque.

C’est une étape extrêmement décisive. En effet, pas de crédit hypothécaire, pas d’investissement immobilier.

Vous allez découvrir dans cet article comment pensent les banques belges et comment leur fournir ce qu’elles attendent afin d’être financé.

Comprendre comment le système fonctionne

Pourquoi est-ce important de comprendre la façon de penser des banques ? Car si vous comprenez le système, vous pourrez y répondre et donc mettre toutes les chances de votre côté.

Les banques sont des organismes financiers privés qui défendent avant tout leurs propres intérêts. Leur but ? Générer du profit. Dès lors, dans cette perspective, les banques veilleront à ne pas prendre des risques démesurés. Pour cela, elles exigeront un certain nombre de critères à respecter.

Sachant cela, votre rôle est de rassurer la banque au maximum.

Qu’est-ce qui rassure une banque ? Principalement, un profil financier solide.

Voyons voir cela plus en détails.

Quand aller voir le banquier ?

Banque banquier crédit hypothécaire belgique

L’idéal est de rencontrer le banquier à 3 moment clés durant votre parcours d’investissement.

Premièrement, avant toute recherche, vous devez calculer votre capacité d’emprunt.

Vous pourrez au préalable le faire via des simulateurs en ligne ou auprès d’un courtier en crédit immobilier.

Sinon, adressez-vous à plusieurs banques qui feront le calcul en tenant compte de vos entrées et sorties financières.

Deuxièmement, après avoir signé une offre pour un bien, allez voir la banque susceptible de vous financer. Ce sera l’occasion de lui présenter votre projet immobilier plus en détails et voir si elle vous suit ou non.

Troisièmement, une fois le compromis signé, les choses sérieuses commencent. A ce stade, le projet est concret et vous aurez tous les éléments précis à transmettre au banquier.

Les attentes du banquier

Vous l’avez sans doute déjà compris, la manière dont la banque peut générer du profit, c’est en vous prêtant de l’argent que vous rembourserez avec des intérêts.

Par conséquent, les organismes bancaires ont besoin de prêter de l’argent.

Que va attendre le banquier de vous, une fois face à lui ?

La première erreur à éviter est de débarquer devant le banquier sans avoir une situation stable. Si votre situation actuelle n’est pas stable, vous allez perdre votre temps et celui du banquier.

Par conséquent, le premier point d’examen sera votre profil financier.

 

Le banquier fera particulièrement attention aux points suivants :

– stabilité d’emploi (depuis combien de temps vous êtes sous contrat ou indépendant, …)

– des revenus réguliers qui rentrent ?

– quel statut professionnel ? (salarié, indépendant, fonctionnaire, …)

– quel type de contrat ? (CDI, CDD, …)

– montant des revenus ?

– autres sources de revenus ? (des loyers qui entrent, pension alimentaire, …)

– avez-vous des crédits en cours ? de quel montant ?

– …

Voici donc les points essentiels de votre profil financier à examiner avant de vous rendre à la banque.

Il tiendra aussi compte de votre état civil (marié, cohabitant légal, célibataire, …)

Sur base de tout ça, le banquier calculera votre capacité d’emprunt et déterminera le montant qu’il est prêt à vous prêter.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, l’idéal est de vous présenter avec un petit dossier déjà constitué avec :

– copie carte d’identité

– 3 mois de fiches de salaire

– 2 avertissements extrait de rôle (si statut indépendant)

– bilan de l’année précédente ou prévisionnel (si statut indépendant)

– extrait de compte avec les revenus locatifs perçus

– autres revenus : chômage, pension alimentaire, …

– Extrait de compte avec montant du loyer payé chaque mois

– l’offre contresignée par le vendeur

– tableau d’amortissement d’un autre bien immobilier en votre possession afin de voir quel montant vous avez déjà pu rembourser. Le but étant de voir s’il peut être mis en garantie.

 

De plus, le banquier interrogera également la BNB (Banque national de Belgique) pour savoir si vous avez des crédits en cours et des cartes de crédits.

Attention si vous êtes fiché à la BNB, ous êtes en quelques sortes sur liste noire car vous êtes considéré comme mauvais payeur. La banque vous disqualifiera de la course.

Pour être rayé de cette liste noire, vous devrez payer vos dettes. Une fois fait, le (ou les) organisme(s) à qui vous deviez de l’argent préviendra (préviendront) la BNB. Cependant, vous apparaitrait encore pendant 1 an.

Vous veillerez également à ne pas avoir trop de crédits à la consommation en cours. Mais aussi, à ne pas être à découvert chaque mois.

D’où l’importance d’apprendre à bien gérer ses comptes.

Passez par un courtier

Certains savent combien il est épuisant de devoir faire le tour des banques et de devoir toutes les comparer, puis de les charmer.

Si l’idée de défendre un dossier, seul face au banquier vous effraie. Vous pouvez passer par les services d’un courtier en crédit hypothécaires qui fera tout le job à votre place.

Quel est son rôle ?

Il va calculer votre capacité d’emprunt et va se charger lui-même de vous dégotter un crédit hypothécaire.

Il va dès lors contacter les différents partenaires avec lesquels il collabore et jouera l’intermédiaire entre vous et les différentes banques auprès desquelles il se renseigne.

Suite à ça, il recevra plusieurs offres en fonction de votre profil choisira les plus intéressantes pour vous les proposer.

En gros, il vous accompagne durant toutes les étapes de votre projet immobilier.

De plus, il sera un bon conseillé pour vous trouver l’offre la plus adéquate puisque qu’il ne fait que ça. C’est son domaine d’expertise.

Ce qui est super intéressant c’est que c’est lui qui va charmer les banques pour vos beaux yeux. Ainsi, il montera un dossier de qualité pour mettre en valeur votre profil auprès des banques.

Aussi, il  pourra vous aiguiller lors d’un rachat de crédit hypothécaire.

Une fois qu’il a rassemblé toutes les infos qui lui étaient nécessaires, il reviendra vers vous pour vous présenter les diverses offres.

On recherche toujours le crédit le plus intéressant, celui qui nous fera dépenser le moins possible d’argent.

La mission du courtier est aussi de vous faire économiser de l’argent.

Vu ses connaissance des organismes financiers, le courtier saura vers qui aller pour dénicher le prêt au taux le plus intéressant.

De plus, le courtier négocie aussi les frais bancaires.

Tout sera négocié dans votre intérêt.

En résumé

– Veillez principalement à avoir un profil financier le plus solide possible. Néanmoins tentez toujours votre chance même si tout n’est pas parfait. Des dossiers passent parfois de façon inattendue alors que rien ne les prédisposait à être acceptés.

– Venez avec un dossier bien préparé et des arguments pour appuyer votre projet. Cela fera bonne impression et témoignera de votre sérieux.

– Evitez d’être fiché à la banque national de Belgique en tant que mauvais payeur. Il faudra apurer votre dette au plus vite et patienter encore 1 an.

– Si vous n’avez pas l’âme d’un séducteur de banquier ou que vous ne voulez pas porter cette besogne, pensez aux services d’un courtier. Il a un bon réseau, connait plein de trucs et astuces pour vous aider à décrocher votre crédit.