3 secrets des investisseurs immobiliers à succès

separator
succès immobilier investisseurs réseau

Investir dans l’immobilier relève du parcours du combattant pour celui qui ne sait absolument pas où il met les pieds. C’est-dire se lancer sans formation.

Si tu es débutant, les conseils qui suivent sont d’autant plus importants. Tu vas découvrir ici les 3 clés extrêmement intéressantes pour rejoindre les investisseurs immobiliers à succès.

Ceci te servira de ligne de conduite dans cette aventure entrepreneuriale et te permettra de commencer dès aujourd’hui.

Si tu es déjà lancé, tu pourras sans doute te remettre en question et réajuster ta façon de faire.

1. Etablis un business plan pour devenir un investisseur immobilier à succès

L’immobilier c’est du sérieux. C’est véritablement de l’entrepreunariat. Et tout bon entrepreneur qui se respecte sait où il va et se munit d’un plan.

On ne parle pas ici d’un vieux brouillon glissé sous une tasse à café.

Il est question d’un business plan immobilier bien préparé.

Il n’est pas toujours facile de voir quel est l’intérêt d’un business plan pour un achat immobilier. Cependant, le business plan s’avère être un formidable outil quand tu investis.

 

Ce plan va te servir à te fixer des objectifs à court et à long terme. Cela va te rassurer et te permettre de visualiser la situation dans son ensemble. Et donc, tu restes concentré sur les objectifs importants.

Il va aussi te permettre de convaincre les investisseurs, la banque par exemple, de financer ton projet. Grâce à ce document structuré, tu vas pouvoir inspirer confiance à ton banquier et lui démontrer que ton projet est viable et rentable.

Deviens un bon investisseur immobilier en adoptant un business plan qui contient les éléments suivants :

  • La synthèse de ton projet
  • Une présentation du bien à acquérir et les motivations (situation géographique idéale, marché immobilier en pleine croissance dans la région, cout des travaux, demande sur le marché …)
  • Une description de ta situation socio-économique (situation professionnelle, âge, salaire, santé, …)
  • Une présentation de la rentabilité attendue et des dépenses (frais de notaire, travaux, prix d’achat, …)
  • Le plan de financement du projet (apport personnel, montant du crédit demandé, durée du prêt, …)

2. Un bon investisseur immobilier se construit un réseau

Un bon réseau professionnel est un véritable soutien à la réussite de tout investisseur immobilier.

Si tu prends le temps d’entretenir tes relations, cela te permettra de te créer des opportunités. Et ce, peu importe que tu sois débutant ou expérimenté. Un réseau se construire constamment.

Là, tu vas sans doute te demander comment on fait ?

Sache que tu peux réseauter partout et avec n’importe qui. Qui te dit que tu ne tomberas pas sur la personne qu’il te faut à la boulangerie du coin ? Donc, reste toujours aux aguets.

La structure de ton réseau commence toujours dans ton cercle de personnes proches (amis, familles, voisins, …). Parfois, il ne faut pas aller trop loin pour déjà se créer une belle base de contacts.

Mais ne t’arrêtes surtout pas là.

Tu augmenteras tes chances de tomber sur des personnes plus qualifiées si tu te rends régulièrement à des évènements du type :

  • séminaires
  • conférences
  • salons
  • apéros d’entrepreneurs,

Une fois là-bas. Ne tombe surtout pas dans le piège de faire à tout prix le maximum de contacts. Même si intuitivement, on aurait tendance à croire que c’est le but.

Ne sois pas celui qui balance ses cartes de visites comme du riz qu’on jetterait à un mariage. Et ne sois pas non plus celui qui ne fait que parler de lui et de ses projets. Pas de « moi je, moi je, … » sans cesse.

Respire et écoute. Entre en relation. Réseauter c’est échanger, s’écouter mutuellement afin que chacun y trouve son compte. Se montrer agréable est la clé pour qu’on te recontacte et qu’on te recommande.

Pars du principe que tu peux aider les autres. Et fais le sincèrement. La personne saura s’en souvenir et te rendra la pareille d’une façon ou d’une autre. Tu crées ainsi un cercle vertueux.

Quand tu discutes avec d’autres, pose-toi les questions suivantes :

  • Que fait cette personne dans la vie ?
  • Comment puis-je l’aider ?
  • Comment cette personne peut m’aider ?

En fonction de ces questions, il y aura de quoi alimenter de belles discussions enrichissantes.

Le célèbre livre de Dale Carnegie intitulé « Comment se faire des amis » pourra te donner des pistes extrêmement intéressantes  sur la manière d’aborder les autres et l’entretien de tes relations.

3. Un investisseur immobilier à succès connait le marché où il investit

Ici nous parlons bien d’une étude de marché. L’expression fait peur car elle a l’air très technique. Mais rassure-toi, ça veut simplement dire de déterminer si la région géographique choisi a un potentiel en termes d’investissement locatif.

L’idée est d’analyser le lieu choisi et son contexte futur pour prendre ta décision.

Cette étape est vraiment cruciale si tu veux obtenir un bon cashflow en dégottant une acquisition rentable.

La première chose à te demander est si tu souhaites investir près de chez toi ou non. Nous te conseillons de le faire si tu trouves un lieu géographique rentable à proximité. C’est toujours plus simple de te déplacer non loin de chez toi en cas de pépin ou pour toute autre raison. Cela dit, loin de chez toi, rien n’est impossible. Il faudra déléguer à des personnes de confiance et/ou prendre la route.

Ensuite, il est intéressant d’observer l’évolution de la démographie dans la zone qui t’intéresse. La population augmente-t-elle ou diminue-t-elle ?

Il est évidemment plus rassurant d’investir sur une zone qui augmente démographiquement.

Tu peux accéder aux données démographiques belges sur eurostat ou encore statbel.

De plus, mets-toi dans la peau du locataire qui viendrait habiter le coin.

Voici le genre de questions qu’il va se poser :

  • Y a-t-il des magasins aux alentours ?
  • Des transports en commun s’arrêtent-ils tout près ?
  • Y a-t-il des écoles/crèches à proximité ?
  • Est-il facile de se garer dans le quartier ?

Ce sont des éléments dont il faut absolument tenir compte en fonction du public cible (familles, jeunes travailleurs, étudiants, …).

Une fois que tu as jeté ton dévolu sur une région intéressante, n’hésite pas à faire une annonce fictive pour réellement mesurer le potentiel de ton choix.